Justice De Thézier

Justice De Thézier est un entrepreneur social et un créatif professionnel québécois. Il est en particulier réputé pour être devenu un critique du transhumanisme après avoir été le transhumaniste noir le plus en vue durant les années 2000.



Catégories :

Transhumanisme - Courant philosophique - Naissance en 1975 - Naissance à Montréal

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Non, Justice de Thézier n'est pas un illuminé. Il est responsable de NEXUS, le chapitre montréalais de l'Association transhumaniste mondiale.... (source : transhumanism)
  • Mercredi le 1er octobre : Justice de Thézier / Entrepreneur social et un créatif.... Recherches individuelles sur le sujet du transhumanisme mais aussi... (source : transhumain)
  • Une analyse critique par Justice De Thézier de son expérience avec le journal VOIR Voir Montréal :''Les transhumanistes et les néo-luddites : Guerre... (source : froola)

Justice De Thézier (20 avril, 1975) est un entrepreneur social et un créatif professionnel québécois[1]. Il est en particulier réputé pour être devenu un critique du transhumanisme après avoir été le transhumaniste noir le plus en vue durant les années 2000.

Fils d'immigrants haïtiens, De Thézier est né et a grandi à Montréal. En 2003, De Thézier fonda l'Association transhumaniste du Québec, un collectif d'activistes qui promeut le transhumanisme au Québec. Un progressiste essentiellement dévoué à faire connaître les perspectives communautaires sur le «droit à le perfectionnement humaine»[2], De Thézier cherchait à promouvoir le transhumanisme démocratique[3], «une forme d'utopisme réaliste»[4], à travers la discussion, l'éducation et l'art[1].

De janvier 2006 à janvier 2008, De Thézier était membre du conseil d'administration de l'Association transhumaniste mondiale   (en) , une organisation non gouvernementale internationale qui promouvoit l'usage éthique des technologies d'amélioration humaine. [1]

Le 1er janvier 2008, Justice De Thézier a publiquement renoncé à son adhésion à l'idéologie et mouvement transhumaniste. [5][6]

Citation

«Ce que les gens veulent vraiment savoir c'est si "le perfectionnement humaine" va uniquement bénéficier aux riches et puissants. Cette crainte légitime est la raison pour laquelle les progressistes doivent comprendre et expliquer l'importance d'un gouvernement transparent qui non seulement subventionne la recherche et le développement des technologies d'amélioration mais également garantit à l'ensemble des citoyens un accès sécuritaire, universel et volontaire à ces technologies à travers un dispositif de santé modernisé. Au lieu de bannir ces technologies par peur qu'elles augmenteront les inégalités sociales, elles devraient être perçues comme des outils pour que les pauvres et démunis non seulement obtiennent une meilleure santé mais également une mobilité sociale.»

— Cyborg Democracy, Justice De Thézier

Références

  1. “Extropiens et transhumanistes : vivre en SF” dans la revue Solaris No. 161 (Hiver 2007).
  2. “Community Perspectives on the Right to Human Enhancement”.
  3. “Le Transhumanisme Démocratique 2.0”.
  4. “Pour une utopie réaliste. Autour d'Edgar Morin”.
  5. (en) “De Thezier's New Year's Resolution : Quit Transhumanism”.
  6. (en) “MUTE : Why reimaginative democrats should ignore the siren songs of a posthuman future ”.

Liens externes

Textes
Articles de presse
Une analyse critique par De Thézier de son expérience avec le journal VOIR. transhumanism. org. 1 novembre 2004.
Entrevues télévisées
Entrevues radiophoniques

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Justice_De_Th%C3%A9zier.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu