Vaisheshika

Le Vaisheshika, Vaiśeṣika ???????, mot sanskrit signifiant spécifique, excellent, est la cinquième école philosophique hindoue, fondée par le sage Kanada, dont les bases sont exposés dans le Vaiséshika-sutra de ce dernier; Cette œuvre n'est...



Catégories :

Courant philosophique - Philosophie indienne

Le Vaisheshika, Vaiśeṣika ???????, mot sanskrit signifiant spécifique, excellent, est la cinquième école philosophique hindoue, fondée par le sage Kanada[1], dont les bases sont exposés dans le Vaiséshika-sutra de ce dernier; Cette œuvre n'est pas antérieure à l'ère chrétienne, même si certaines théories qu'elle expose sont plus anciennes[2].

Son but principal fut la définition des catégories selon lesquelles on peut diviser le monde des apparences. Pour illustrer ce concept, Kanada utilise l'image des atomes qui existent de tout temps et qui forment les formes changeantes du monde. L'Être suprême contrôle les atomes et leur illimitées combinaisons en catégories différentes et , ce faisant, contrôle aussi le karma[1].

Le Vaishéshika-sutra semble s'opposer radicalement au bouddhisme par sa conception réaliste et substancialiste du cosmos et de l'homme. Les six catégories principales de sa métaphysique sont : la substance, la qualité, l'action, l'universalité, la particularité et l'inhérence[2].

Les substances matérielles peuvent être visibles et invisibles, matérielles et non matérielles, éternelles et non éternelles. Tout ce qui est composé et dépend d'un autre élément est transitoire. Par contre, les substances simples sont indépendantes, immuables et éternelles. Les substances non perceptibles sont déduites de leurs effets ou des qualités qu'elles possèdent[2].

Nous pouvons ainsi connaître l'espace, le temps, l'air, les éthers; les anu (élèments ultimes de la réalité matérielle), le manas (l'esprit), et l'atman (l'âme). L'existence de l'atman, dont le manas est un instrument, est perçue dans la conscience de soi, tandis qu'on dit «Je» individuellement, et qu'elle est inférée comme source des opérations de connaissance[2].

Les écritures sacrées attestent l'existence et la pluralité des esprits, qui se différencient les uns des autres et se distinguent de Iśvara, le Seigneur[2].

L'évolution théiste du dispositif mettra en avant l'importance de la grâce divine pour obtenir le salut ultime et l'obligation d'observer le dharma comme expression de la volonté divine[2].

Selon le vaishéshika, la connaissance se réalise par la perception (ce qui comprend aussi la vision yogique), l'inférence, le souvenir et par l'intuition (qui est réservé au sage) [2].

Dans le domaine logique, le vaishéshika est strictement lié au nyâya, au point de former, depuis quelque temps, un dispositif unique avec lui. La syllogistique du nyâya est ainsi utilisée comme une méthode permettant d'assurer une utilisation plus correcte de l'inférence[2].

Référence (s)

  1. selon Encyclopédie des religions de Gerhard J. Bellinger ISBN 2-253-13111-3
  2. Encyclopédie de la philosophie ISBN 2-253-13012-5

Voir aussi


Recherche sur Google Images :



"Vaisheshika - Wikipédia"

L'image ci-contre est extraite du site fr.wikipedia.org

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (169 x 104 - 10 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Vaisheshika.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu