Socratique

On nomme philosophes socratiques, la totalité des philosophes qui s'inspirèrent ou furent les disciples directs de Socrate.



Catégories :

Philosophie de la Grèce antique - Courant philosophique

Recherche sur Google Images :


Source image : comprendretout.blogspot.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • les grands socratiques : Platon fondateur de l'Académie et Aristote... rants de pensée si différents car si l'école cyrénaïque tire de Socrate une leçon hédonis... que de pures raisons) En ce sens l'ironie socratique est sérieuse.... (source : philolog)
  • Il est vrai que les dialogues socratiques de Platon n'arrivent jamais à atteindre... Dans ce sens l'éthique socratique est appelé «intellectualiste» : la... et ami influencé par Socrate a été Antisthène, le fondateur de l'école cynique... (source : academiasocrates)
  • ... la morsure socratique est féconde, au contraire de la réfutation sophistique, ... Les écoles socratiques. Les amis de Socrate n'ont pas tous été des philosophes... d'aucune école philosophique, mais dont les dialogues socratiques... (source : wehavephotoshop)

On nomme philosophes socratiques, la totalité des philosophes qui s'inspirèrent ou furent les disciples directs de Socrate. Par extension, on parle d'école socratique pour désigner la succession de ces philosophes. L'importance de ces écoles vient du fait qu'elles préparent la naissance des grands courants philosophiques hellénistiques, comme le stoïcisme. À part le cynisme, les écoles socratiques ont rapidement disparu.

Au départ, on trouve "le cercle socratique", c'est-à-dire la totalité des disciples immédiats de Socrate. Platon en donne la liste dans le "Phédon" (59b)  : 15 personnes.

"Qui se trouvait auprès de Socrate ? Il y avait par conséquent là, comme concitoyens, cet Apollodre, aussi Critobule et son père, et toujours Hermogène, Epigène, Eschine et Antisthène ; il y avait aussi Ctésippe de Péanée, Ménexène et quelques autres Athéniens. Mais Platon, je crois était malade. Est-ce qu'il y avait des étrangers ? Oui. Simmias le Thébain surtout, et Cébès, et Phédondès ; venus de Mégare, Euclide et Terpsion. Aristippe et Clombrote étaient sûrement là ? Hé non ! Ils étaient à Egine, à ce qu'on disait. "

On y compte aussi Xénophon (auteur aussi d'œuvres apologiques sur Socrate), qui appelle toujours d'autres disciples dans les Mémorables.

Au même Socrate, dont est issu le mouvement d'idées de la philosophie du concept, l'histoire rattache un groupe d'écoles contemporaines dénommées socratiques ; elles sont toutes en hostilité décidée à ce mouvement d'idées, quoique, d'ailleurs, elles soient hostiles entre elles. Ce sont l'école mégarique, fon­dée par Euclide de Mégare, l'école cynique dont le chef est Antisthènes, l'école cyrénaïque qui se rattache à Aristippe de Cyrène.

Ce qui caractérise toutes ces écoles est leur souci éthique hérité de Socrate, et qui marquera la totalité de la pensée grecque.

Les écoles socratiques se divisent en "petits socratiques" et "grands socratiques".

Les écoles des "petits socratiques" sont les suivantes :

Les écoles des "grands socratiques" concernent :

Bibliographie

Textes

Études


Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Socratique.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu