Post-colonialisme

Le post-colonialisme ou postcolonialisme est un courant de pensée dont les principaux fondements se situent dans l'œuvre d'Edward Saïd, L'Orientalisme paru en 1978.



Catégories :

Colonialisme - Théorie littéraire - Néocolonialisme - Théoriciens du post-colonialisme - Critical theory - Courant philosophique

Recherche sur Google Images :


Source image : decitre.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le post-colonialisme est un phénomène particulièrement récent qui date du début des années 1990, ... Les débuts du postcolonialisme "[1] Voici la définition du ... région ou le pays. La période coloniale a été particulièrement longue - près de 500 ans si on... (source : afrology)
  • en contexte colonial, anticolonial ou postcolonial. L'approche proposée se... Le post-colonialisme est né d'une double impulsion, à la... consistant surtout en la domination économique d'un pays dont l'indépendance est récente.... (source : cairn)
  • postcolonialisme "1 Voici la définition du post-colonialisme qu'on y trouve :... ou le pays. La période coloniale a été particulièrement longue - près de .... post- colonialisme est l'hégémonie culturelle et la propagation... (source : elmandjra)

Le post-colonialisme ou postcolonialisme est un courant de pensée dont les principaux fondements se situent dans l'œuvre d'Edward Saïd, L'Orientalisme paru en 1978. Comme théorie littéraire, il apporte des outils critiques permettant d'analyser les écrits produits par les auteurs issus des pays qui ont une histoire de colonisation. Ces derniers incluent essentiellement les pays faisant partie des anciens empires coloniaux français, britanniques, espagnols et portugais. Les principaux concernés sont par conséquent les pays d'Afrique, l'Inde, les Caraïbes et les pays d'Amérique du Sud. Certains chercheurs considèrent que les œuvres produites au Canada, en Nouvelle-Zélande et en Australie peuvent aussi être qualifiées de postcoloniales, quoique ces pays aient acquis leur indépendance longtemps avant les autres. L'analyse peut aussi porter sur des œuvres ayant été écrites et publiées lors de la période coloniale en montrant dans quelle mesure cette situation de servitude est représentée dans cette littérature spécifique.

La pensée postcoloniale

La théorie postcoloniale s'est en fait essentiellement axée autour du développement des théories du discours colonial. Ces dernières s'attaquent aux modes de vision ainsi qu'aux représentations dont les colonisés ont été l'objet. Frantz Fanon et Edward Saïd sont deux des principales figures qui ont mis à jour les mécanismes du discours colonial. On peut y ajouter Albert Memmi.

Frantz Fanon

Frantz Fanon, psychiatre né en Martinique en 1925, a apporté les bases de la pensée postcoloniale. Ses deux livres les plus connus, Peau noire, masques blancs (1952) et Les Damnés de la terre (1961) ont eu une grande influence sur le développement du postcolonialisme.

Thèmes principaux

L'identité

Les œuvres qualifiées de postcoloniales s'intéressent fréquemment au problème d'identité. Le colonialisme a instauré dans le pays colonisé un dispositif de valeurs fondé sur des idées européennes. Dans ce dispositif de pensée était représentée la supposée supériorité du monde occidental. Après l'indépendance, les populations des pays libérés ont dû abandonner ce dispositif de valeurs par lequel ils s'étaient toujours définis comme étant inférieurs. C'est pourquoi, pour réaffirmer leurs origines et devant l'immense tâche de se reforger une identité ils ont fréquemment eu recours à des idées nationalistes. Cette étape est visible dans la littérature de ces pays.
Un deuxième problème est venu s'ajouter à celui du passage du colonialisme à l'indépendance : celui des migrations génèrées par l'histoire de colonisation ou l'accession au pouvoir. Les Caraïbes, par exemple, ont subi de nombreuses invasions. Les premiers habitants, des peuples autochtones, ont été exterminés par les envahisseurs européens. Les Anglais ont ensuite pris le pouvoir de l'île, au détriment des espagnols et ont pratiqué l'esclavage. Après l'abolition, de nombreux Indiens, Chinois et Portugais sont venus y travailler. La question de l'identité pour ces immigrés mais aussi leur descendants est complexe car ils ne connaissent pas leur terre natale, ne s'y sentent pas chez eux, mais se sentent étrangers aux Caraïbes aussi car leur condition a été celle des opprimés, sans pouvoir, vivant dans une situation déplorable pendant des décennies. La littérature de ces pays traite par conséquent fréquemment du problème d'identité que connaissent ces populations et présente leurs moyens pour y remédier.

Principaux auteurs

Voir aussi Catégorie :Théoriciens du post-colonialisme.


Bibliographie française

Voir aussi

Liens externes


Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Post-colonialisme.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu