Phèdre

Phèdre est un philosophe épicurien grec du Ier siècle av. J. -C. Il fut le chef de l'école épicurienne à Athènes de 75 av.



Catégories :

Philosophe de la Grèce antique - Philosophe hellénistique - Épicurisme - Courant philosophique - Décès en -70

Recherche sur Google Images :


Source image : latinjuxtalineaire.over-blog.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Ce que Socrate dit à Phèdre, il saurait que Phèdre est en mesure de le ..... Rivière : «Au lieu de l'ordre essentiel de la nature, je crains quoiqu'on ne nous.... des philosophes des derniers temps, que n'y ayant que Cicéron, parmi... (source : disoauma.free)

Phèdre (Φαῖδρος, Phaidros) est un philosophe épicurien grec du Ier siècle av. J. -C. Il fut le chef de l'école épicurienne à Athènes de 75 av. J. -C. à peu près à sa mort en 70 av. J. -C.

Contemporain de Cicéron, il fit sa connaissance durant sa jeunesse à Rome[1]. Phèdre était à ce moment-là un homme âgé, figure dominante de l'école épicurienne[2]. Il était aussi ami avec Velleius Paterculus, que Cicéron présente comme le défenseur des points de vue épicuriens dans le De Natura Deorum (de la Nature des Dieux) [3] et surtout avec Atticus[4]. Cicéron vante spécifiquement ses manières agréables. Il eut un fils du nom de Lysiadas. Phèdre fut remplacé à la tête de l'école par Patro.

Cicéron écrivit à Atticus pour lui demander l'essai de Phèdre Des Dieux (Περὶ ϑεῶν, peri deon) [5], et utilisa cette œuvre pour l'aider à rédiger le premier livre du De Natura Deorum. Sur cette base, il développa non seulement son analyse de la doctrine épicurienne, mais également celle de philosophes plus anciens.

Notes et références

  1. Cicéron, Epistulæ ad Familiares, xiii. 1. A partir de 80 av. J. -C., Cicéron témoigna de son amitié d'avec lui, tandis que tous deux vivent à Athènes § 2
  2. Cicéron, Philippicæ, v. 5. § 13, de Natura Deorum, i. 33. § 93, de Finibus, i. 5. § 16
  3. Cicéron, de Natura Deorum, i. 21. § 58
  4. Cicéron, de Finibus, i. 5. § 16, v. 1. § 3, etc.
  5. Cicéron, Epistulæ ad Atticum, xiii. 39

Sources

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ph%C3%A8dre_(philosophe).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu