Ordolibéralisme

L'ordolibéralisme est un courant du libéralisme, apparu en Allemagne dès les années 1930 face à la profonde crise économique et politique donnant naissance au dispositif d'économie sociale de marché.



Catégories :

École de pensée économique - Courant d'inspiration libérale - Courant philosophique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'ordolibéralisme est en premier lieu, comme son nom l'indique, un libéralisme, .... en particulier le principe selon lequel toute mesure de politique économique et ... (source : blogbilger)

L'ordolibéralisme (Ordoliberalismus en allemand) est un courant du libéralisme, apparu en Allemagne dès les années 1930 face à la profonde crise économique et politique donnant naissance au dispositif d'économie sociale de marché.

Élaboré par des économistes et des juristes conservateurs de l'Allemagne fédérale, Walter Eucken, Wilhelm Röpke et Alfred Müller-Armack par exemple, s'exprimèrent dans la revue ORDO, ils ont influencé la politique économique des divers chanceliers allemands, ce qui les a auréolé de la paternité intellectuelle du «miracle économique ouest-allemand».

Histoire

Origines de l'ordolibéralisme

L'ordolibéralisme serait né à partir de 1932 de la rencontre d'un économiste, Walter Eucken et de deux juristes, Franz Böhm et Hans Grossmann-Dœrth de l'université de Fribourg. L'école de Freiburg ou l'ordolibéralisme allemand commença à élaborer des conceptions économiques qui rejettent le matérialisme hédoniste des libéraux mais également l'évolutionniste du marxisme.

Fondements

Selon la théorie ordolibérale, l'État a pour responsabilité de créer un cadre légal et institutionnel à l'économie, et de maintenir un niveau sain de concurrence «libre et non faussée» via des mesures en accord avec les lois du marché. En effet, si l'État ne prend pas des mesures anticipées pour encourager la concurrence, les entreprises donneront naissance à des monopoles ou oligopoles. Cela aura pour conséquence de détourner les avantages économiques offerts par le marché, et peut-être à terme de saper la démocratie, le pouvoir économique étant capable de se transformer en pouvoir politique.

L'État a par conséquent un rôle d'«ordonnateur».

D'après Stephen Padgett, un pilier central de l'ordolibéralisme est une «division du travail» clairement définie entre acteurs de la gestion économique :

Débat

Il y a aujourd'hui un débat «Ordnungspolitik vs Prozesspolitik», c'est-à-dire entre les politiques d'ordonnancement et les politiques de processus.

Note

  1. Voir la notice du Wikipedia en anglais sur la Bundesbank

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes


Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordolib%C3%A9ralisme.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu