Nouvelle philosophie

L'expression «la nouvelle philosophie» est à l'origine le titre d'un dossier des Nouvelles littéraires paru en juin 1976, dont la rédaction fut confiée par Jean-Marie Borzeix au jeune agrégé de philosophie et éditeur Bernard-Henri Lévy.



Catégories :

Courant philosophique

Recherche sur Google Images :


Source image : fabientarby.blogspot.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • s'aperçoit qu'une nouvelle philosophie est indispensable pour le nouveau... le silence de la philosophie. Lorsque les philosophes et les critiques se taisent... (source : dspace.unitus)
  • ... il explique dans cet entretien en quoi cette nouvelle philosophie est importante pour... Qu'est-ce par conséquent que cette nouvelle philosophie de la biologie ?.... Le philosophe a un regard critique de l'extérieur sur la chose biologique.... (source : scribd)
  • philosophique se reflète en partie dans les transforma- tions des caractéristiques sociales des ..... bourg, cette nouvelle philosophie est plus qu'une... (source : cairn)

L'expression «la nouvelle philosophie» est à l'origine le titre d'un dossier des Nouvelles littéraires paru en juin 1976, dont la rédaction fut confiée par Jean-Marie Borzeix au jeune agrégé de philosophie et éditeur Bernard-Henri Lévy. Ceux qu'on nomme depuis les «nouveaux philosophes» appartiennent au courant philosophique que Bernard-Henri Lévy a tenté d'incarner depuis le milieu des années 1970, après son éloignement des courants maoïstes. Ce sont surtout Jean-Paul Dollé, André Glucksmann, Jean-Marie Benoist ou Gilles Susong.

Ce mouvement, qui a par conséquent autoproclamé sa nouveauté et sa dignité philosophique, consiste principalement en une double dénonciation : celle des États totalitaires, comme phénomène dominant l'époque contemporaine, et celle de la responsabilité supposée des intellectuels dans l'émergence et la survie de ces États. L'équilibre entre ces deux intentions peut sembler cependant problématique, à tel point que, comme l'a rédigé récemment un historien des idées, «l'opération ressemble à une mise au pas du champ intellectuel. Car Lévy semble plus hargneux envers l'«idéologie du désir» deleuzo-guattarienne qu'à propos des camp soviétique, et Glucksmann citant Hegel assène que «penser, c'est dominer», imputant nazisme et stalinisme aux grands philosophes allemands»[1]. Cette mise en accusation de la philosophie critique dans son ensemble a été diversement reçue par ses représentants les plus influents, de l'indifférence à l'ironie la plus mordante.

Gilles Deleuze, par exemple, dit à leur propos : «[... ] Je crois que leur pensée est nulle. Je vois deux raisons envisageables à cette nullité. Initialement ils procèdent par gros concepts, aussi gros que des dents creuses, LA loi, LE pouvoir, LE maître, LE monde, LA rébellion, LA foi, etc. Ils peuvent faire ainsi des mélanges grotesques, des dualismes sommaires, la loi et le rebelle, le pouvoir et l'ange. En même temps, plus le contenu de pensée est faible, plus le penseur prend d'importance, plus le sujet d'énonciation se donne de l'importance comparé aux énoncés vides («moi, comme lucide et courageux, je vous dis..., moi, comme soldat du Christ..., moi, de la génération perdue..., nous, comme nous avons fait mai 68..., comme nous ne nous laissons plus prendre aux semblants...»). Avec ces deux procédés, ils cassent le travail. Car ça fait déjà un certain temps que, dans toutes sortes de domaines, les gens travaillent pour éviter ces dangers-là. [... ][2]»

Mais tout autant qu'un nouveau discours, la Nouvelle Philosophie est un nouveau système médiatique, dont le centre de gravité réside dans la force éditoriale qu'a réussi à acquérir Bernard-Henri Lévy au milieu des années 1970, avant même d'être trentenaire, grâce aux Éditions Grasset, qui lui offrent surtout la direction de la collection «Figures». Jean-François Lyotard ironisait sur ce système dès 1977 : «Vos gens mangent énormément à la table des media. Encore une fois, prenez garde davantage aux postures et moins aux significations. C'est l'humour de la pragmatique narrative que vos récits de protestations contre les horreurs du pouvoir, elle les divulgue grâce à des réseaux de pouvoir[3]

Certains des «nouveaux philosophes» de 1976, comme Christian Jambet et Guy Lardreau, ont critiqué le courant qu'ils avaient en premier lieu paru cautionner. Lardreau, Jambet, mais également Michel Guérin, ont en effet publié plusieurs de leurs premiers livres dans la collection de Bernard-Henri Lévy «Figures» chez Grasset en 1975-1978, peu de temps avant de polémiquer publiquement contre le mouvement initié dans les médias par leur ancien camarade normalien[4].

Bibliographie

Les livres de la «nouvelle philosophie»
Critiques contemporaines
Critiques rétrospectives

Notes et références

  1. François Cusset, French Theory, rééd., p. 325.
  2. (fr) Les «nouveaux philosophes», Questions posées à Gille Deleuze sur les «nouveaux philosophes».
  3. Instructions païennes, p. 75 ; dans ce dialogue fictif, celui que Lyotard fait parler ainsi est un philosophe étranger, discutant avec un Français au sujet des auteurs édités par BHL.
  4. Voir, entre autres, de Guy Lardreau, «Une dernière fois, contre la "nouvelle philosophie"», La Nef, janvier/avril 1978, ou Le génie du philosophe de Guérin, et la lettre de protestation de ce dernier, publiée dans Le Monde du 3 juin 1977.

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle_philosophie.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu