Neo-tech

La pensée Néo-Tech est une philosophie originellement développée par Wallace Ward, alias Frank R. Wallace, docteur en chimie inorganique américain ayant en premier lieu travaillé chez E.



Catégories :

Philosophie des sciences - Courant philosophique - Décès en 2006

Recherche sur Google Images :


Source image : postershop.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Wallace's Neo - Tech philosophy says it is an offshoot of Objectivist philosophy. Neo - Tech makes several claims, ... (source : en.wikipedia)

La pensée Néo-Tech est une philosophie originellement développée par Wallace Ward (1932-2006), alias Frank R. Wallace, docteur en chimie inorganique américain ayant en premier lieu travaillé chez E. I. du Pont de Nemours & Co et auteur du livre The Neo-Tech Discovery (1975).

Neo-Tech a pour objectif principal de promouvoir expressément l'élimination du mysticisme de la pensée humaine, au moyen de l'«honnêteté totalement intégrée», postulant que le mysticisme est le plus grand ennemi de l'homme. «Mysticisme», ici employé dans un contexte épistémologique, se réfère à l'emploi d'un moyen non-rationnel, tel que la foi ou les sentiments, pour appréhender le savoir et les croyances premières (cela inclut le mysticisme religieux). Le Mysticisme est décrit comme «la maladie qui crée des problèmes à l'endroit où il n'en existe pas».

Note : La littérature Neo-Tech dit que Neo-Tech est un «outil» ou une «nouvelle-technologie» plutôt qu'une philosophie, cependant cet article se réfère par convention aux écrits décrivant Neo-Tech comme une philosophie.

Neo-Tech a été récemment associé avec des notions comme «Novus-Tek, Nova-Tech, Nuova-Tech, et la Nouveau-Tech Society». Il s'agirait de «Nouvelle Sociétés Illuminati» basées sur Neo-Tech.

Neo-Tech comme Neo-Objectivisme

Neo-Tech peut être classifié comme une sorte de Neo-Objectivisme. Il se décrit comme une forme ‘dynamique'de l'Objectivisme d'Ayn Rand, se démarquant de l'Objectivisme randien reconnu comme ‘statique', de la manière suivante :

Branche Philosophique Objectivisme Randien Neo-Tech
Métaphysique Réalité Echanges
Epistémologie Raison Neothink
Ethique Intérêt Personnel Production de Valeurs
Politique Capitalisme Compétition libre


Il est postulé que :

Neo-Tech et l'immortalité biologique

Neo-tech partage certaines similarités avec le transhumanisme, surtout en promouvant le progrès technologique vers l'établissement d'immortalité biologique, tel une quête non-spirituelle de la jeunesse éternelle ou l'immortalité. Cependant il est dit clairement dans Neo-Tech que cela ne peut être poursuivi strictement que dans le cadre d'une entreprise commerciale, car le marché compétitif, au contraire de la recherche financée par l'impôt, est le chemin le plus efficace et le plus rapide pour l'avancement technologique. Il est postulé qu'avec l'élimination du mysticisme du procédé de pensée humaine (que Neo-Tech tient pour responsable de l'ensemble des croyances dans les dieux et les «autres vies» surnaturelles), les forces du marché conduiront particulièrement rapidement l'humanité vers l'élimination du vieillissement et des autres maladies (le vieillissement est d'ailleurs vu de plus en plus par les biogérontologistes comme une ‘maladie').

Ce mysticisme est une écharde dans le pied d'un tel projet technologique vers l'immortalité biologique et c'est une raison majeure pour laquelle Neo-Tech qualifie le mysticisme d'ennemi numéro un de la vie humaine -- quoiqu'il ait aussi noté qu'un individu prisonnier de son propre mysticisme, par conséquent souffrant intérieurement, ne peut pas souhaiter vivre éternellement. Les agences gouvernementales qui régulent les technologies médicales, tel que le Food and Drug Administration, sont accusées de ralentir significativement le progrès vers cet objectif ; il est soutenu par Neo-Tech que l'existence du FDA est le résultat de l'acceptation d'une ‘autorité externe', manifestation d'une pensée mystique, par opposition à un dispositif ayant recours à des inspections volontaires d'organismes indépendants qui reposerait sur l'autonomie individuelle.

Il est dit, dans Neo-Tech, qu'éprouver pour toujours "le bonheur profond" est l'objectif ultime de la vie. Et, dans la mesure où la vie et la santé sont principales à la poursuite du bonheur, et que l'état présent de technologie ne promet toujours qu'une mort certaine et la dégradation de sa santé, la poursuite de «l'immortalité biologique commerciale» doit être l'objectif technologique premier et le plus urgent d'une civilisation rationnelle. Il est de plus postulé que cette technologie permettant d'éliminer et de renverser le vieillissement est atteignable au cours de la vie de la majorité des être humains vivant aujourd'hui –- plus vite les croyances mystiques s'éroderont, plus grandes seront les probabilités que cela arrive, à travers des dynamiques d'échanges commerciaux.

Neo-Tech et la Théorie de l'Esprit Bicaméral

Neo-Tech est notablement influencé par les théories de l'ancien professeur de psychologie de l'Université de Princeton, Julian Jaynes, exposées dans son ouvrage controversé L'Origine de la Conscience dans l'Effondrement de l'Esprit bicaméral animal. Neo-Tech reprend la proposition de Jaynes que l'esprit humain a évolué de ce qui fut alors un mode réactif, dépourvu de conscience, de pensée abstraite et d'introspection, et où l'autorité externe était acceptée automatiquement, vers un mode proactif et autonome de pensée consciente.

Neo-Tech développe cela et décrit la prochaine évolution majeure du procédé de pensée comme l'élimination de tout mysticisme de la pensée humaine, ce qui résulterait naturellement à un rejet de toute autorité externe, à la fois épistémologique et cœrcitive, et faciliterait le développement d'individus autonomes et physiquement libres dont la propre pensée consciente, grâce à l'«honnêteté entièrement intégrée», est le vecteur ultime de leurs propres connaissances personnelles acquises (et par conséquent d'acceptation de toute croyance). Ce mode de pensée libre de mysticisme, qui serait selon les adhérents à Neo-Tech la prochaine évolution de l'esprit subséquent à la naissance de la conscience, est nommé l'«esprit Neothink» (la néo-pensée). L'esprit Neothink est l'esprit utilisant Neo-Tech (Neo-Tech est décrit littéralement comme «l'honnêteté entièrement intégrée»). Il est ajouté que des vestiges de l'ancien «esprit bicaméral» pré-conscient demeurent chez l'homme moderne ce qui le rend susceptible de se placer dans un mode d'acceptation automatique de "guidage externe", surtout lors de situations stressantes. De la même manière que Jaynes avance l'hypothèse que la conscience soit apparue lors de pressions compétitives, dues surtout à la complexification de la vie sociale avec le développement des grandes villes, la littérature Neo-Tech postule que Neothink est une façon supérieure d'utiliser l'esprit qui permet aux individus de s'imposer face à ceux employant toujours une pensée chargée de mysticisme, ainsi le besoin de compétitivité poussera les gens à «aller vers Neo-Tech». Il est ainsi déduit que les individus et civilisations qui s'accrochent aux pensées mystiques resteront non-compétitives, auto-destructives, et finiront par disparaître.

L'extinction par la compétition du mysticisme sonnera le glas de ceux qui, jouant sur les vestiges de l'«esprit bicaméral» décrit par Julian Jaynes, avec sa propension à chercher l'autorité externe, manipulent le mysticisme des masses pour leur propre compte (identifiés comme «Neocheaters» - Néotricheurs), car les individus dupés réaliseront qu'il n'y a pas d'autorité externe valable et qu'il n'y en a jamais eu. Les écrits Neo-Tech postulent que l'unique autorité valable ne vient pas d'icônes telles que les hommes d'églises, les chefs de cultes, les politiciens, les académiciens, les philosophes, ou même les auteurs Neo-Tech, mais seulement leurs propres esprits conscients -- il est cependant précisé d'autre part que dans l'ensemble des catégories précitées il existe des individus honnêtes qui ne cherchent pas à jouer du mysticisme des autres.

Neo-Tech comme Honnêteté Entièrement Intégrée

“Neo-Tech” comme concept est défini de façon littérale dans certains écrits Neo-Tech comme un “outil” appelé «honnêteté entièrement intégré». Les écrits Neo-Tech maintiennent que «honnêteté» est un terme préférable à «vérité» car ce dernier serait un terme sujet à de nombreuses interprétations philosophiques, imprécisions et manipulations. En 1992, la United States Court of Appeals for the Ninth Circuit (Court d'appel de la neuvième circonscription des États-Unis) dans Les États-Unis d'Amérique VS Wallace Ward, statue que le remplacement du mot «vérité» par «honnêteté entièrement intégrée» dans le «serment de vérité», utilisé pour témoigner dans les cours martiales, est légalement permis.

La Conjoncture Zon

Un “Zon”, chez Neo-Tech, est une personne “métaphoriquement postulée” qui opère à partir d'une perspective Neo-Tech/Neo-Think. Cela se réfère typiquement à quelqu'un qui a accumulé suffisamment de connaissances sur l'univers, grâce à Neothink, qui a la capacité de réaliser des manipulations à grande échelle de masse et d'énergie. Cela peut inclure autant des personnes humaines comme d'autres variétés hypothétiques qui peuvent être rencontrées n'importe où dans le cosmos ou le multiverse. Il est spéculé par les auteurs Neo-Tech que des Zons utilisant Neothink peuvent avoir créé cet univers pour des raisons de profits. Les écrits Neo-Tech reconnaissent qu'il s'agit d'une «spéculation non-prouvée», cependant certaines personnes amènent apparemment des recherches scientifiques pour trouver la preuve de cette «Conjoncture Zon».

Autres points

La notion «Neo-Tech» n'est pas déposée.

Bibliographie

Neo-Tech Publishing Company est le principal éditeur de livres et articles rédigés par ceux qui soutiennent la philosophie, ceci incluant les propres propriétaires et quelques employés de la compagnie. Des adeptes de cette philosophie publient aussi des écrits par l'intermédiaire d'autres éditeurs (certains étant affiliés à Neo-Tech Publishing et d'autres non). La philosophie Neo-Tech existait sous ce même nom déjà depuis plusieurs années quand l'éditeur original, I&O Publishing dont les locaux auraient été saccagés en 1986 par des agents fédéraux américains, fut renommé Neo-Tech Publishing pour correspondre à la philosophie.

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Neo-tech.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu