Kabbale chrétienne

La cabale chrétienne quelquefois appelée cabale de la Renaissance ou cabale philosophique est un courant philosophique chrétien inauguré par Pic de la Mirandole au XVe siècle...



Catégories :

Courant philosophique - Philosophie de la Renaissance - Philosophie occidentale - Kabbale

Recherche sur Google Images :


Source image : sesheta-publications.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Il faut désormais se poser la question de savoir lorsque la Kabbale, courant spéculatif juif, s'est transformée en Cabale chrétienne ou plutôt lorsqu'elle ... (source : kabbale)

La cabale chrétienne quelquefois appelée cabale de la Renaissance ou cabale philosophique est un courant philosophique chrétien inauguré par Pic de la Mirandole au XVe siècle et qui consiste à adapter les techniques d'interprétation cabalistique au christianisme généralement et au Nouveau Testament surtout.

Selon Pic, la cabale était un dispositif d'interprétation capable d'éclaircir les mystères du christianisme. Dans la postérité du cardinal de Cues, la kabbale de la Renaissance avait pour objet principal de montrer l'unité des religions monothéistes.

Pour cette raison, elle fut fréquemment combattue par les autorités ecclésiastiques hostiles à l'œcuménisme. L'un des plus véhéments détracteurs de cette kabbale fut le père Mersenne, en 1623, dans ses Questions sur la Génèse. En réponse à cette attaque en règle, Jacques Gaffarel répondit par Abdita divinæ cabalæ mysteria (1625). Avec Pic, Gaffarel y définit la cabale comme «l'explication mystique des Saintes Écritures, explication qui fut transmise avant et après la venue du Christ».

Malgré ses attaques, elle se propagera particulièrement rapidement et prendra spécifiquement une place éminente en Grande-Bretagne à la Cour d'Élisabeth Ire : on en retrouve des traces chez les plus grands poètes, et singulièrement dans tout un certain nombre de pièces de Shakespeare. La cabale est citée comme l'une des sources de l'occultisme médiéval. Les évêques ne voulaient pas voir se répandre l'ésotérisme et l'occultisme, d'où l'interdiction de la lecture du Talmud.


Histoire

Les principaux représentants de ce courant qui rencontra son apogée aux XVIe et XVIe siècles s'appellent :

Bibliographie

Textes

Études

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Kabbale_chr%C3%A9tienne.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu