John M. Robertson

John Mackinnon Robertson était un journaliste prolifique, se disant défenseur de la laïcité et du rationalisme ; de 1906 à 1918 il représenta Tyneside comme député libéral au Parlement du Royaume-Uni.



Catégories :

Critique des religions - Libre-pensée - Humanisme - Courant philosophique - Naissance en 1856 - Décès en 1933

Recherche sur Google Images :


Source image : sclqld.org.au
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Amazon. com : Pagan Christs (9780821601365)  : John M. Robertson : Books.... In Pagen Christs John M Robertson is too verbose in explaining his opinion and too... (source : amazon)
  • Achat Vente Garanti : John M. Robertson : Christianity And Mythology - Livre neuf et d'occasion au meilleur prix sur PriceMinister. (source : priceminister)

John Mackinnon Robertson (14 novembre 1856 - 5 janvier 1933) était un journaliste prolifique, se disant défenseur de la laïcité et du rationalisme ; de 1906 à 1918 il représenta Tyneside comme député libéral au Parlement du Royaume-Uni.

Robertson naquit sur l'île d'Arran et quitta l'école à l'âge de treize ans pour devenir employé de bureau, puis journaliste. En 1878, il adopta les idées du leader séculariste Charles Bradlaugh et combattit pour la laïcité à Édimbourg, avant de s'installer à Londres où il devint rédacteur en chef adjoint de la revue de Bradlaugh le National Reconstituer, qu'il prit en charge comme rédacteur en 1891 à la mort de Bradlaugh. Après la disparition du National Reconstituer en 1893, il donna des conférences de 1899 jusqu'à 1920, rémunéré par la South Place Ethical Society organisation de libres-penseurs.

Son radicalisme politique se développa dans les années 1880 et 1890, et il se présenta au Parlement en 1895 sous l'étiquette de libéral radical indépendant, sans arriver à reprendre l'ancien siège de Bradlaugh à Northampton.

Robertson était un partisan de la théorie selon laquelle Jésus était un mythe, et il la défendit énergiquement dans plusieurs ouvrages contre l'historicité de Jésus. Selon lui, le personnage de Jésus dans le Nouveau Testament s'était développé à partir d'un culte juif de Josué, qu'il identifie à une divinité solaire. Frederick Cornwallis Conybeare écrivit le livre The Historical Christ dirigé particulièrement contre Robertson et deux autres défenseurs du mythe-Jésus.

Œuvres choisies

Sources

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/John_M._Robertson.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu