Jacques Ruffié

Jacques Ruffié fut membre de l'Académie des sciences dans la section de biologie humaine et de sciences médicales. Il fut aussi professeur honoraire au Collège de France, où il occupait la chaire d'anthropologie physique.



Catégories :

Naissance à Limoux - Universitaire français - Médecin français - Médecin du XXe siècle - Collège de France - Membre de l'Académie des sciences (France) - Lauréat du Grand Prix de Philosophie - Prix philosophique de l'Académie française - Prix philosophique en France - Philosophie occidentale - Courant philosophique - Naissance en 1921 - Décès en 2004

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.wikipedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... par Jacques Cæn, Correspondant de l'Académie des sciences... Jacques Ruffié avec courage essaya de montrer sa vie durant l'apport de la séro- anthropologie qu'il appela avec Cavalli-Sforza hémotypologie, une... (source : academie-sciences)
  • Membre d'Honneur de la Commission d'Anthropologie de l'Académie Roumaine des Sciences Médicales. Membre correspondant de l'Académie Royale de Belgique.... (source : college-de-france)
  • En 1964, Jacques RUFFIE, Professeur à la faculté de Médecine de Toulouse et Directeur... de Sciences consacrée aux peuplements du versant Nord des Pyrénées.... RUFFIE obtenait au Collège de France la Chaire d'Anthropologie Physique et ... (source : anthropobiologie.cict)

Jacques Ruffié (Limoux, 22 novembre 1921 - 1er juillet 2004) fut membre de l'Académie des sciences dans la section de biologie humaine et de sciences médicales. Il fut aussi professeur honoraire au Collège de France, où il occupait la chaire d'anthropologie physique. Il fonda une discipline, l'hématotypologie qui permet par étude des caractéristiques sanguines de retrouver l'historique des populations et de leurs métissages successifs. Il avait été aussi membre de la Résistance.

Parcours

Il approfondit de front toute sa vie trois disciplines : hématologie, génétique et anthropologie. Il crée en 1960 l'hémotypologie, qui sert à retrouver un individu par ses caractéristiques sanguines et forme un apport à la police scientifique qui se généralisera plus tard avec les tests ADN. Cette technique permet aussi des études sur les parentés des populations humaines, mais aussi sur le mouvement des populations.

Il va à l'encontre de plusieurs idées reçues de son époque en établissant par cette méthode de traçage deux faits en anthropologie :

Cette influence à long terme du culturel sur le biologique influencera jusqu'à Stephen Jay Gould, qui la citera dans ses ouvrages grand public (Ever Since Darwin et The Panda's Thumb). Elle illustre un codéveloppement de l'hominisation et de l'humanisation déjà mentionné par Pierre Teilhard de Chardin.

Notes et références

  1. Thèse :"Les groupes sanguins chez l'homme : étude sérologique et génétique"
  2. Thèse : "Séro-anthropologie des populations autochtones du Nord des Pyrénées"

Liens externes


Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Ruffi%C3%A9.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu