Gorgias

Gorgias de Léontium est né en Sicile, il fut élève d'Empédocle d'Agrigente avec qui il apprit la rhétorique. Sophiste, il enseignait l'art de persuader.



Catégories :

Littérature grecque classique - Personnage des dialogues de Platon - Sophiste - Rhéteur

Recherche sur Google Images :


Source image : lenuki.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Gorgias est mon ami : ainsi il nous répétera les mêmes choses désormais, si tu veux ; ou, si tu l'aimes mieux, se sera pour une autre fois. CALLICLÈS.... (source : remacle)
  • Le Gorgias est une des plus fameux dialogues de la période socratique de Platon. Il offre de fait la possibilité d'examiner la philosophie platonicienne... (source : philog.over-blog)
  • Le Gorgias est un dialogue dans lequel Platon aborde, de manière... conseiller dans un domaine donné sera par conséquent obligatoirement un technicien... (source : ufpel.edu)

Gorgias (en grec ancien Γοργίας / Gorgías) de Léontium (ou Léontinoï) est né en Sicile, il fut élève d'Empédocle d'Agrigente avec qui il apprit la rhétorique. Sophiste, il enseignait l'art de persuader. On affirme qu'il vécut 108 ans.

Platon, dont les écrits forment le noyau autour duquel la philosophie et son histoire se sont cristallisées, a jeté un discrédit sur la pensée de Gorgias de telle sorte qu'aujourd'hui le qualificatif «sophiste» est péjoratif. Selon Athénée, Gorgias, ayant lu lui-même le dialogue qui porte son nom, a dit : «Comme Platon sait bien se moquer !»[1]. Il serait néanmoins juste de revenir aux sources pour découvrir l'importance de cette pensée — non seulement dans l'histoire de la philosophie mais également pour la pensée contemporaine.

Gorgias penseur de l'Être et de la vérité

«Gorgias de Léontium appartient à cette catégorie de philosophes qui ont supprimé le critère de vérité. (... ) Dans son ouvrage intitulé Du non-être, ou de la nature, il met en place, dans l'ordre, trois propositions principales : premièrement, et pour commencer, que rien n'existe ; deuxièmement que, même s'il existe quelque chose, l'homme ne peut l'appréhender ; troisièmement, que même si on peut l'appréhender, on ne peut ni le formuler ni l'expliquer aux autres.»
(Sextus Empiricus, Contre les mathématiciens, VII, 65)

Les arguments de Gorgias pour prouver que rien n'existe sont d'ordre logique : «s'il existe quelque chose, c'est ou l'être, ou le non-être, ou à la fois l'être et le non-être. » [ce qui en logique propositionnelle s'écrit ainsi : (pv¬p) v (pˆ¬p) ]

«Si le non-être existe, il sera ainsi qu'à la fois il ne sera pas (... ). Or il est particulièrement absurde que quelque chose soit et ne soit pas à la fois. Par conséquent le non-être n'est pas.
Si le non-être existe mais aussi l'être, le non-être sera semblable à l'être du point de vue de l'existence : si quoiqu'aucun des deux ne sera. Que le non-être n'existe pas, c'est admis ; démonstration a été donnée que l'être serait constitué comme lui, et ainsi, l'être lui-même n'existera pas.»

Gorgias le rhéteur

À côté de la faiblesse de la vérité, Gorgias pose la force du langage, son pouvoir sur les esprits, par l'argumentation, et sur les émotions, par le rythme et les effets sonores. Ce pouvoir peut être bien ou mal utilisé, la technè rhêtorikè ne garantit ni n'élève ni la moralité de celui qui l'emploie, c'est un instrument neutre. En cela, Gorgias est le fondateur du pragmatisme rhétoricien, opposé à l'idéalisme philosophique à la manière de Platon (les leçons de Socrate amènent ceux qui les écoutent à devenir meilleurs). Gorgias semble être l'un des premiers à développer l'idée que l'orateur peut aider les États à faire des choix politiques, parce que sa technè lui permet 1. d'analyser la situation, 2. de convaincre en vue de l'action.

En dehors de son traité d'ordre métaphysique dont Sextus Empiricus nous a conservé un extrait (voir ci-dessus), on possède de Gorgias deux courts plaidoyers, Pour Hélène et Pour Palamède. On peut y voir des exemples des procédés stylistiques et sonores dont il fait la théorie.

Etudes

Notes

  1. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] [lire en ligne], XI, 505, D.

Liens externes


Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Gorgias.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu