Ge Chaofu

Ge Chaofu IVe -Ve siècles, petit-neveu de Ge Hong et descendant de Ge Xuan est, selon Tao Hongjing, le fondateur de l'école taoïste Lingbao.



Catégories :

Personnalité du taoïsme - Taoïsme - Courant philosophique

Recherche sur Google Images :


Source image : fr.wikipedia.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Although, Ge Xuan did not concoct any elixirs himself. According to Ge Chaofu, Ge Hong's grandnephew (who was the forefather of the Lingbao school of... (source : en.wikipedia)
  • Ge Xuan →Ge Hong → Ge Chaofu. Texts : Scripture of the Five Lingbao Talismans;; Perfect Text in Five Tablets, Written in Red. Ge Hong concocting the elixirs... (source : academic.hws)

Ge Chaofu (???) IVe-Ve siècles, petit-neveu de Ge Hong et descendant de Ge Xuan est , selon Tao Hongjing, le fondateur de l'école taoïste Lingbao. Il n'est pas mentionné dans les annales officielles et on ne sait presque rien de sa vie. Comme les autres membres de la famille Ge, il devait être venant de Jurong (??) près de Jiankang (??) (Nankin), la capitale des Jin orientaux. Ce serait vers 390[1] qu'il aurait composé le premier canon Lingbao, qu'il aurait transmis entre 397 et 401 à ses disciples Xu Lingqi (???) et Ren Yanqing (???), donnant ainsi naissance au courant. [2] Il semble s'être basé sur des textes Shangqing et bouddhistes, mais aussi sur un texte principal qu'auraient possédé Ge Xuan et Ge Hong, L'Écrit des cinq talismans ou Wufujing (???). Ge Hong l'aurait transmis à son frère aîné, seigneur de Hai'an (???), qui l'aurait remis à Ge Chaofu. [3] Il s'agit selon la tradition d'un texte ancien dont l'existence est mentionnée dès les Han postérieurs. [4] Néanmoins, énormément de spécialistes modernes, comme Chen Guofu (???) et Kobayashi (????), pensent que Ge Xuan et Ge Hong n'ont jamais eu ce texte en main. Ge Chaofu se serait tout au moins basé sur le Baopuzi.

Références et notes

  1. Toshiaki (2000), 229.
  2. Bokenkamp (1997), 377.
  3. selon le Yunji qiqian (????)
  4. dans le Yuejueshu (???) de Yuan Kang (??) par exemple

Voir aussi

Lingbao pai | Ge Xuan | Ge Hong

Bibliographie

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Ge_Chaofu.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu