Fraternité

La fraternité est l'expression du lien moral qui unit une fratrie. Étymologiquement, le sens originel du mot fraternité vient du latin fraternitas qui fait référence à la relation entre frères ou encore entre peuples.



Catégories :

Humanisme - Courant philosophique

Recherche sur Google Images :


Source image : union-gaulliste-de-france.org
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Lien qui, selon la nature, existe de frère à frère; Union fraternelle, amitié fraternelle; Liaison étroite que contractent ensemble ceux qui... (source : fr.wiktionary)
L'amour fraternel, peinture bucolique de William Bouguereau

La fraternité est l'expression du lien moral qui unit une fratrie. Étymologiquement, le sens originel du mot fraternité vient du latin fraternitas qui fait référence à la relation entre frères ou encore entre peuples. La fraternité sert à désigner alors le sentiment profond de ce lien et comporte une dimension affective.

La fraternité peut avoir un sens plus ou moins large, on peut parler de fraternité pour une fratrie, ou encore de la fraternité d'armes qui unit des combattants, pour aller jusqu'au sens le plus large de fraternité universelle, qui s'exprime surtout dans l'idéal philosophique du Cosmopolitisme.

Au sens commun, cette notion sert à désigner un lien de solidarité et d'amitié entre les humains.

Antonymes : désunion, inimité.

En politique

Il est utilisé dans le premier article de la déclaration universelle des droits de l'homme : «Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.»

En France

Il est membre de la devise de la France «Liberté, Égalité, Fraternité», qui a été mise en place par La constitution de la république française adoptée le 4 novembre 1848. Le terme fraternité apparait ainsi pour la première fois dans les textes fondateurs de la France en 1848 à l'article IV de cette constitution : «Elle (la République française) a pour principe : la liberté, l'égalité et la fraternité.» La fraternité est un terme clé de la Révolution française : «Salut et fraternité» était le salut des révolutionnaires de 1789; mais ni la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, ni la Constitution de 1791, ni la Constitution de l'an I (1793), ni même toujours la Charte de 1830 ne citent la fraternité. La première mention officielle du terme n'apparait par conséquent qu'en 1848.

Dans la pensée politique et morale

Dans Fraternités (Éd. Fayard, 1999), Jacques Attali écrit :

«On peut essayer de définir la fraternité comme un ordre social, dans lequel chacun aimerait l'autre comme son propre frère. [... ] La fraternité est un but de civilisation, pas un état de nature. [1]»

Notes et références

  1. ATTALI, Jacques. Fraternités. Une nouvelle utopie, Éd. Fayard, 1999


Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Fraternit%C3%A9.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu