Euclide de Mégare

Euclide de Mégare, était un philosophe de la Grèce antique de l'école Socratique. Il est essentiellement réputé pour avoir fondé l'école philosophique de Mégare, vers -405.



Catégories :

Philosophe de la Grèce antique - Naissance en -450 - Décès en -380

Euclide de Mégare (v. 450 av. J. -C. - v. 380 av. J. -C. ), était un philosophe de la Grèce antique de l'école Socratique. Il est essentiellement réputé pour avoir fondé l'école philosophique de Mégare, vers -405. Il fut confondu avec son homonyme, le célèbre mathématicien Euclide d'Alexandrie, par les éditeurs et traducteurs des Éléments au Moyen Âge ainsi qu'à la Renaissance.

Biographie

Il est né à Mégare, et c'est à Athènes qu'il devint un disciple de Socrate. Après le procès de Socrate (selon Platon dans le Phédon, il est de ceux qui assistent à sa mort), Euclide retourne vivre à Mégare, où il permettra à d'autres disciples de Socrate, effrayés, de trouver l'asile. Euclide fonde l'école de philosophie de Mégare. Aucun écrit ne lui est connu.

Euclide de Mégare eut trois élèves importants : Eubulide de Milète, Ichtyas — le deuxième chef de l'école de Mégare — et Thrasymaque de Corinthe (personnage inconnu d'autre part), qui fut le maître de Stilpon, à son tour le maître de Zénon de Citium, fondateur du stoïcisme.

Philosophie

Sa philosophie était une synthèse de l'éléatisme et du socratisme. Il s'identifiait avec l'idée éléatique du Un par l'idée du Bien de Socrate. Parce que ces doctrines peuvent contredire la réalité empirique, ils appliquèrent la logique et le raisonnement rationnel pour le réfuter. Le problème des mégariques (appelé aussi néo-éléates) est de se demander ce qu'on peut dire de l'Être. Peut-on dire autre chose que «il est» ? L'Être ne peut être saisi par les sens. Il est le Bien, l'Un, éternel et indivisible. Le contraire du Bien est un ensemble d'apparences (qui n'ont par conséquent pas d'existence) nommé le non-être. Quand nous avons un projet, il faut veiller à ce que l'objet de nos désirs soit l'Être et non le paraître.

Anecdote

L'une des causes de la Guerre du Péloponnèse (Ve s. av. J-C) fut le décret interdisant aux habitants de Mégare de pénétrer dans Athènes. Pour pouvoir y entrer clandestinement pour suivre les cours de Socrate, Euclide se costumait en femme. L'anecdote est rapportée Aulu-Gelle dans ses Nuits attiques] et par Platon au début du Théétète. Elle a inspiré quelques peintres dont Domenico Maroli (1612-1676).

Source

Recherche sur Google Images :



"Tableau de Maroli : Euclide"

L'image ci-contre est extraite du site academiedephilosophie.fr

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (600 x 374 - 158 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Euclide_de_M%C3%A9gare.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu