École mégarique

L'Ecole mégarique est une école de philosophie grecque fondée entre les Ve siècle av. J. -C. et IVe siècle av. J. -C., qui tire son nom du lieu d'origine de son fondateur, Euclide de Mégare.



Catégories :

Courant philosophique - Philosophie de la Grèce antique

Recherche sur Google Images :


Source image : sos.philosophie.free.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'école mégarique s'occupa en particulier de logique et de métaphysique, et , ... C. Mallet, Henne, Histoire de l'école de Mégare et des écoles d'Elis et d'Eretrie, ... (source : cosmovisions)
  • L'ÉCOLE MÉGARIQUE. Le chef de l'école de Mégare, Euclide, était néenmoins lié... au nom de la logique, le mégarique force son adversaire à avouer qu'il porte des .... Nous allons trouve un rythme analogue dans les autres écoles socratiques. (source : filoinfo.bem-vindo)
  • L'atomisme des mégariques serait ainsi un atomisme logique. [... ]... Thèmes. Doctrines et écoles philosophiques; Philosophie grecque... (source : universalis)
Écoles de l'Antiquité
École milésienne
École pythagoricienne
Atomisme
École éléatique
Sophistique
Académie
Lycée
Cynisme
Cyrénaïsme
École mégarique
École péripatétique
Scepticisme
Le Jardin d'Épicure
Stoïcisme
Nouvelle Académie
Néoplatonisme
École d'Alexandrie

L'Ecole mégarique est une école de philosophie grecque fondée entre les Ve siècle av. J. -C. et IVe siècle av. J. -C. , qui tire son nom du lieu d'origine de son fondateur, Euclide de Mégare. Ses membres se réclament des enseignements de Socrate.

La logique

L'école mégarique s'occupa en particulier de logique et de métaphysique; dans la logique, elle donna la prédilection à la dialectique, ce qui fit donner aux Mégariques le surnom d'éristiques (disputeurs), parce qu'ils faisaient dégénérer en dispute la science du raisonnement. Ils se rattachaient, ensuite, aux Sophistes ainsi qu'aux Éléates. Comme ces derniers, ils repoussaient la certitude des sens, les considérant comme trompeurs, et ne voulant s'en rapporter qu'à la raison. Ce principe logique conduisait obligatoirement à la négation du mouvement, du changement, de la pluralité, ainsi qu'à l'affirmation de l'immutabilité. C'est ce que firent les Mégariques, en suivant sur ce point Zénon d'Élée. En outre, l'impossiblité, selon eux, de prédiquer un être d'un autre être conduit à l'affirmation de Parménide : l'être est :

«
Il n'est plus qu'une voie pour le discours,
C'est que l'être est .
(Parménide).
»

En effet, dire que l'homme est bon et que le pain est bon, c'est prédiquer une même qualité à deux êtres différents ; or, il faut dans ce cas que le bon soit à la fois un (le bon est bon) et multiple (il est à la fois dans ce de quoi il est prédiqué). Seule existe par conséquent l'identité, l'homme est l'homme, le pain est le pain, et de l'être on ne peut dire uniquement qu'il est . Mais si l'être est , il ne peut non plus être prédicat, et en conséquence, en dehors de l'être, il n'y a rien (ni mouvement, ni lieu, etc. ).

Ces raisonnements étaient déjà combattus par Platon (contre Parménide), et Aristote conçut sa logique des prédicats et sa physique pour résoudre ces problèmes. Par conséquent, même s'il ne nous reste rien des écrits de ces philosophes, et que leur importance ne soit pas jugée particulièrement grande, ils ont joué néanmoins un rôle essentiel dans le développement de la logique et de la métaphysique occidentale (cf. Jean Brun, les écoles socratiques. ).

La morale

Nous ne savons pas grand chose de ces philosophes. En morale, Stilpon semble avoir soutenu l'identité du Bien et de l'Être, et définit ainsi le bien : "Le bien consiste dans l'impassibilité". Ce qui fut repris par les stoïciens.

Liste des Mégariques

Euclide de Mégare, Ichthyas Atheniensis, Pasiclès, Thrasymaque de Corinthe, Clinomaque, Denys de Chalcédoine, Eubulide, Bryson l'Achéen, Apollonios cronos, Polyxène le sophiste, Diodore Cronos, Stilpon, Euphante, et Alexinos.

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_m%C3%A9garique.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu