Cœur

Dans avant l'ère chrétienne la nature émotive et en même temps la nature mentale de l'homme est attribué au cœur., s'effectue une séparation graduelle de cette idée d'une unité : le cerveau de l'homme devient le point central et le vif des fonctions mentales.



Catégories :

Philosophie de l'esprit - Philosophie analytique - Courant philosophique - Anthropologie sociale et culturelle

Dans avant l'ère chrétienne la nature émotive et en même temps la nature mentale de l'homme est attribué au cœur., s'effectue une séparation graduelle de cette idée d'une unité : le cerveau de l'homme devient le point central et le vif des fonctions mentales. Aux derniers temps au cours des innovations sur la matière des recherches neurobiologiques en particulier on réfléchit dans la recherche d'émotion sur une co-action des fonctions corporelles (de l'organisme) et de fonctions mentales (du cerveau).

Avant l'ère chrétienne

Avec l'apparition d'une fixation écrite par l'écriture cunéiforme et des Hiéroglyphes vers de 3000 ans devant le Christ, du tac au tac transférera les valeurs décisives et constitués des sociétés organisées à la forme de mémoire rappelante. Lors de la révélation de cet ordre de valeur des choses dans l'action divine par le texte fixé écrit et son interprétation, une forme de profondeur des sentiments remue place visiblement au centre de dialogue avec la nature divine. Le mot akkadien „libbu“ est valable comme un premier certificat pour cette utilisation de profondeur des sentiments : celui paraphrase l'idée de l'intérieur et en quelque sorte l'organe de la vitalité. [1]

L'intérieur d'un homme „renferme un oracle du dieu dans un chacun“, annonce un contemporain de Thoutmôsis III 1000 ans après aux premiers documents d'écriture. Et comme un organe de ce dialogue intérieur l'auteur appelle „le cœur d'un homme qui est son dieu personnel. “ „Jeba“, le mot égyptien pour cette idée de cœur, est car aussi pensé comme un vis-à-vis. [2] Dans ce vis-à-vis, quasi un alter ego, [3] sont établis car non seulement les émotions, mais toujours les vertus d'entendement. Dans l'Ancien Testament „leb“, le mot hébraïque pour cœur, est le centre : équipé avec des aspects spirituels et mentaux, celui qu'utilisé leurs organes de sens - l'œil et l'oreille - pour pouvoir percevoir l'ordre de valeur des choses. [4]

Effets du désenchantement du monde

Ce fil de profondeur des sentiments devient refilé jusqu'à avec les mystiques chrétiens, juifs, islamiques et de l'est : vers du changement de millénaire d'ère après Jésus-Christ Al-Ghazali parle d'intérieur qu'il cite une âme, l'esprit et le cœur : „L'intérieur est ta nature vraie. “ [5]

Pour cela René Descartes met le pôle opposé rationaliste au cours de siècle des lumières, en expliquant les expériences des émotions dans le site de cœur comme „projection illusionistique“. [6] Par conséquent Antonio Damasio, quelqu'un des représentants principales au domaine neurobiologiques de la recherche d'émotion, débute une réconciliation qui vise désormais à la théorie holistique : „Il sentir d'une émotion à faire plutôt avec le corps“, Damasio explique, „et bien entendu une pensée raisonnable n'est pas envisageable sans l'influence de l'émotion. “ Damasio se trait à une citation de Blaise Pascal, qui ont annoté que le cœur comme organisme a des intelligences, de dont la raison ne sait rien : „L'organisme a quelques intelligences, de dont la raison doit faire usage. “ [7]

Sources

  1. Akkadian Dictionary
  2. Herz. Das menschliche Herz, Dokumentation der Ausstellung im Deutschen Hygiene-Museum Dresden, 1996 p. 13/35 ISBN 978-3860430538
  3. Hellmut Brunner, Das hörende Herz : Kleine Schriften zur Religions- und Geistesgeschichte Ägyptens (Relié), 2002 ISBN 3727805676
  4. Kommentar zum AT, darin : Der Begriff des Herzens im AT, 2002 p. 800 ISBN 978-3417252422
  5. Al-Ghazali, The Alchemy of Happiness, 1959/1991 p. 85 ISBN 0900860715
  6. Herz. Das menschliche Herz, p. 41
  7. Antonio R. Damasio, L'Erreur de Descartes, 2000 ISBN 2738109209

Bibliographie

Recherche sur Google Images :



"LES EMOTIONS AU COEUR DE LA"

L'image ci-contre est extraite du site librairiepantoute.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (300 x 454 - 30 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C5%93ur_(anthropologie).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu