Cercle de Vienne

Le cercle de Vienne, ou Wiener Kreis, est un club philosophique qui a fonctionné à Vienne, à Berlin ainsi qu'à Prague, officiellement depuis 1929 jusqu'à l'assassinat de son chef de file, Moritz Schlick, le 22 juin 1936, après quoi le club se dispersa.



Catégories :

Courant philosophique - Histoire de la philosophie - Cercle de Vienne - Philosophie analytique

Recherche sur Google Images :


Source image : decitre.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Si le cercle de Vienne est quelquefois évoqué sur la scène philosophique de la «vieille... que le positivisme logique du cercle de Vienne a eu une postérité, ... (source : labyrinthe.revues)
  • Après l'éclatement du cercle de Vienne dans les dernières années précédant la.... Courants philosophiques · Cercle de Vienne · Le positivisme logique... (source : vadeker)
  • ... Histoire et philosophie de la logique (Frege, Russell, Wittgenstein, Carnap, Quine, etc. ). Empirisme logique (Cercle de Vienne).... (source : caphi.univ-nantes)

Le cercle de Vienne, ou Wiener Kreis, est un club philosophique qui a fonctionné à Vienne, à Berlin ainsi qu'à Prague, officiellement depuis 1929 jusqu'à l'assassinat de son chef de file, Moritz Schlick, le 22 juin 1936, après quoi le club se dispersa. Le Cercle existait de manière informelle déjà avant la guerre de 1914-18.

Programme du cercle

Article détaillé : Positivisme logique.

La tendance y était au positivisme logique (ou empirisme logique), et était influencée par Ernst Mach (dont, après Ludwig Boltzmann, Schlick était le successeur à la chaire de philosophie des sciences), Ludwig Wittgenstein, Bertrand Russell, George Edward Moore, David Hilbert, Henri Poincaré, Albert Einstein, Karl Popper, Gottlob Frege. Il n'y a pas d'unité de pensée dans le Cercle, et ce dernier se définit moins par des dogmes que par un programme commun.

Le Cercle développe en effet ce qu'il nomme une «conception scientifique du monde», dont trois éléments majeurs sont environ partagés par l'ensemble des membres.

  1. Les sciences doivent être unifiées dans le langage de la physique (réductionnisme des sciences empiriques) ou de la logique (logicisme), car toute connaissance est soit empirique soit formelle.
  2. La philosophie est une élucidation des propositions scientifiques par l'analyse logique ; elle se réduit à une théorie de la connaissance.
  3. Cette conception affirme que énormément d'énoncés métaphysiques sont dépourvus de sens (Unsinnig)  : les problèmes philosophiques respectant les traditions auraient été mal posés, et leurs solutions auraient été exprimées incorrectement. C'est par exemple la thèse principale du premier Wittgenstein, formulée dans le Tractatus logico-philosophicus : la majorité des énoncés métaphysiques seraient dépourvus de sens; quand ils ne le sont pas, ils ne portent pas sur le monde, mais sur le langage (conception partagée par Carnap en 1934) [1]. Si cette conception a été l'une des idées phares de la philosophie analytique à ses débuts, elle a été ensuite abandonnée (Strawson, David Lewis ou, en France, Frédéric Nef, font par exemple de la métaphysique analytique).

Membres

Ses membres les plus fameux ont été, hormis Moritz Schlick, Hans Hahn, Kurt Gödel, Rudolf Carnap, Eino Kaila, Otto Neurath, Felix Kaufmann, Edgar Zilsel, Viktor Kraft.

Sa tradition s'est perpétuée avec Georg Henrik von Wright et Alfred Tarski.

Références

  1. Introduction de Pierre Jacob in De Vienne à Cambridge (dir. P. Jacob), Tel Gallimard, Paris, 1980, p. 14-15.

Bibliographie

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Cercle_de_Vienne.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 09/03/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu